Changer de perspective

sky-191605_1280Souvent, lorsque nous essayons quelque chose de nouveau, nous avons peur quand en fait, ce n’est peut-être pas de la peur que nous ressentons mais il se peut que ce soit plutôt une sorte d’exaltation, d’agitation, d’enthousiasme ou d’optimisme (je vous donne là les différentes traductions de « excitement »). En se posant la question: « et si c’était ça? », notre perspective peut changer.

 

Autre exemple, pas facile mais touchant pour une période de deuil notamment. Lorsque nous avons le coeur serré et que les larmes coulent en pensant à la personne qui nous manque, si, au lieu de penser que ce que nous vivons est de la tristesse, nous pensons que c’est de l’amour que nous ressentons à ce moment-là, ça change la nature de l’émotion qui est présente ou du moins à quel point elle nous fait souffrir. On peut même imaginer que c’est une visite, un moment que nous passons avec l’autre, à continuer d’entretenir ce lien affectif important à un autre niveau ou dans une autre dimension en quelque sorte.

Publicités